Le rôle de l'expert comptable a beaucoup évolué au cours des dernières années. Allié incontournable du chef d'entreprise, à quoi ressemblera-t-il des années 2020 ?

C'est le principal facteur d'évolution de la profession au cours des trente dernières années. Internet, la numérisation, la téléphonie mobile, ou encore le cloud, ont apporté des changements majeurs dans le quotidien des cabinets : des gains de productivité substantiels, une complexification des problématiques de leurs clients couplée à des attentes fortes en termes de réactivité, et un effacement de certaines barrières à l'entrée (en raison notamment de l'accès facilité au savoir technique grâce à internet).

Ainsi, l'expert-comptable doit élargir ses prérogatives, en dépassant ses rôles traditionnels de gestionnaire administratif et d'expert en réglementation comptable et fiscale, pour aller vers une plus forte valeur ajoutée.

Un périmètre d'action considérablement élargi pour la profession

Une loi avait déjà bouleversé la profession en 2010 en permettant notamment la création de filiales dédiées à des activités complémentaires ou encore la prestation de services aux particuliers. La loi Macron en 2015 a entériné un rôle de conseil, à travers une extension considérable de leur périmètre d'intervention.

L'expert-comptable peut désormais effectuer de nombreuses activités non comptables, y compris auprès de clients pour lesquels il n'effectue aucune mission comptable. Concernant par exemple les cycles clients et fournisseurs, il peut se positionner sur des sujets de suivi des risques et délais de paiement, vigilance fournisseurs, démarche KYC (« Know Your Customer »)1, validation des factures ou encore préparation des fichiers de règlement, bien au-delà du traitement comptable et des travaux classiques de rapprochement. La plupart des solutions de facturation électronique peuvent d'ailleurs être interfacées directement avec le logiciel de l'expert-comptable.

Un accompagnement plus connecté et plus expert

Pour les prochaines années, l'expert-comptable sera toujours plus connecté. Adepte des nouveaux modes de travail (vidéoconférence, télétravail.), l'expert-comptable est mobile afin d'être au plus près des problématiques de ses clients, échangeant avec eux des données informatiques dématérialisées (via e-mail ou solution SaaS2). Il se révèle aussi précieux pour sa capacité à chercher et trouver rapidement des réponses techniques très ciblées.

La loi Macron prévoit également d'ailleurs la possibilité de créer des sociétés interprofessionnelles en s'associant à certaines autres professions telles que les avocats, huissiers de justice, notaires ou administrateurs judiciaires. Un pôle d'expertises complémentaires au service des entreprises, quelle que soit leur taille !