À l'occasion du 76ème Congrès de l'Ordre des Experts-Comptables, qui se tient à Bordeaux du 6 au 8 octobre prochain, rencontre avec Jean-Louis Glorian, président d'Épithète et spécialiste des solutions de facturation électronique.

Que pensent les experts-comptables de la digitalisation grandissante de leur activité, et des contraintes législatives associées ?

Depuis 5 ans, nous constatons un changement d'opinion au sein de la profession. Les experts-comptables sont de plus en plus convaincus de la nécessité de passer à des solutions logicielles permettant à leur cabinet, leurs collaborateurs et leurs clients d'effectuer la bascule vers le digital.

Pourquoi cette nécessité de digitalisation ?

Tout d'abord pour anticiper les changements règlementaires. À compter du 1er juillet 2024, tous les acteurs économiques devront être en mesure de recevoir leurs factures fournisseurs de manière électronique. En l'absence de choix, ces factures seront déposées par les fournisseurs sur le portail public. Mais 2024 n'est pas la seule échéance, les obligations en termes de facturation électronique vont monter en puissance et se généraliser entre juillet 2024 et janvier 2026.

Il est aussi nécessaire de se digitaliser car le paysage technique évolue. Les éditeurs de logiciels vont devoir faire des choix stratégiques et positionner clairement leur offre logicielle et leur labélisation au regard des spécifications retenues par la DGFIP. Dans ce contexte, les experts-comptables ne doivent pas rater leur digitalisation, d'une part pour pouvoir s'intégrer dans l'interopérabilité entre les plateformes, mais aussi pour convenir de partenariats techniques et commerciaux permettant de valoriser la complémentarité des valeurs ajoutées respectives.

Enfin, les experts-comptables doivent plus globalement, adapter leurs stratégies, en particulier en termes de choix de logiciels. Dans un contexte d'apparition de solutions logicielles intégrant l'ensemble des process et workflow de l'entreprise et de l'expert-comptable, les choix de solutions se feront ensemble. Les interfaces entre le logiciel de l'entreprise et le logiciel de l'expert-comptable constitueront un facteur clé de succès.

Quels ont été les impacts de la crise sur cette digitalisation ?

La crise a induit une prise de conscience quant à la nécessité de mettre en place des solutions facilitant les nouvelles organisations, mixant des salariés en télétravail, et d'autres dans les locaux de l'entreprise. Les solutions en mode SAAS, qui offrent un confort d'usage, de disponibilité et de coworking sont désormais pleinement considérées comme des sources d'efficience.

Mais en même temps, on remarque que, pendant la crise, les acteurs économiques ont dû se concentrer sur la mise en place des mesures sanitaires internes et externes, puis sur la recherche des solutions permettant d'assurer leur survie financière. Cela a parfois dû être fait au détriment des plans de digitalisation, qui ont pu être reportés.

Quels conseils donneriez-vous aux experts-comptables qui accompagnent leurs clients dans leurs obligations de facturation électronique ?

Je leur dirais de se dépêcher, car le temps presse ! Les pouvoirs publics ont adapté le calendrier de mise en place pour répondre favorablement aux demandes des acteurs économiques et leur laisser suffisamment de temps pour mettre en place les outils, organisations et process. 2022 est une année cruciale pour se préparer et être en conformité avant les obligations de 2024. L'expert-comptable à un rôle de conseiller auprès de son client. La connaissance de ce dernier et de ses attentes lui permet de lui suggérer les solutions logicielles adaptées à ses besoins, tant en matière de factures fournisseurs que de factures clients et, en tenant compte de son équipement logiciel éventuellement préexistant. Pour cela, l'expert-comptable peut utiliser une grille de critères de comparaison qui met en exergue les niveaux de réponses apportées par chacune des solutions, au service de son client.

Pourquoi la question de l'interopérabilité est-elle cruciale pour les experts-comptables ?

L'interopérabilité est un système gagnant-gagnant qui permet de satisfaire les besoins de chaque acteur économique, en leur permettant d'intervenir et d'agir dans un mode ouvert.

Au niveau des solutions logicielles, cela englobe plusieurs sujets stratégiques :

  • Le collaboratif : soit la prise en compte par les solutions logicielles de la nécessité pour les professionnels et entreprises de pouvoir partager au quotidien avec les différents acteurs économiques : clients, fournisseurs, experts comptables, banquiers, factors.
  • Les échanges entre les plateformes de factures électroniques : l'adoption de formats structurés, tels que Factur-X constitue un pilier de succès de cette interopérabilité. Les travaux réalisés avec la DGFIP visent à mettre en place dès 2023 des solutions techniques permettant aux acteurs d'échanger les factures et les statuts d'avancement de ces dernières.
  • Les échanges entre solutions logicielles : c'est à dire la réelle complémentarité entre solutions ERP Métier, logiciel de gestion des factures électroniques et logiciel comptable. Seule la mise en place de solutions techniques et de formats structurés d'échanges des informations permet à chaque module de fonctionner et d'apporter sa valeur ajoutée.
  • La complémentarité des solutions logicielles : les professionnels et les entreprises ont de plus en plus besoin de pouvoir intégrer les prestations spécifiques et complémentaires de chacune des solutions logicielles. C'est pourquoi Épithète intègre dans sa solution les prestations d'Infogreffe (restitution des données INSEE, des documents légaux), et la possibilité d'externalisation à la demande à PROVIGIS des obligations de vigilance fournisseurs, et bientôt les prestations à la demande de Suivi risques clients et fournisseurs d'Altares.

En quoi les solutions d'Epithète sont-elles conçues au service des experts-comptables ?

Nous avons développé des contrats Point d'Entrée Unique (PEU) qui permettent à l'expert-comptable et ses collaborateurs d'accéder aux contrats HBS e-factures de leurs clients en mode consultation et mise à jour. Les paramètres d'accès sont définis dans la lettre de mission que l'expert-comptable et son client signent ensemble.
Au service des experts-comptables, nous avons aussi une interface avec la solution logicielle de comptabilité retenue par l'expert-comptable : ces nouvelles solutions full digital sont assorties d'une absence de rupture dans les process. Il est indispensable de les intégrer : nous proposons des interfaces modulaires permettant d'échanger les données et les documents afin de répartir les traitements réalisés par l'expert-comptable, soit au sein de notre offre Hub Business Solution - HBS e-factures, soit dans son système d'information.
Nous cherchons ainsi à fournir tout un éventail de services, à destination de l'expert-comptable, et aussi, de son client !